Identification visuelle du TLFQ
·Accueil··Fonds documentaires··Thèses et mémoires··Publications··Ressources Internet··Textes··Plan du site·

Textes portant sur l'anglicisme de 1826 à 1930

Nous présentons les textes édités en ordre alphabétique (selon le nom de l'auteur) et en ordre chronologique lorsque plusieurs textes sont signés par le même auteur. Les sources que nous identifions par Anonyme sont également placées selon l'ordre chronologique.

Pour tous les textes, on renvoie à la page du livre de Linda Lamontagne (référence dans le texte de présentation du corpus) où est édité le passage, et non à celle du texte original. Dans la première liste, l'astérisque simple (*) indique que le texte de la source a été édité en entier, alors que l'astérisque double (**) signifie que seule une partie en a été reproduite, celle traitant de l'anglicisme. Dans la seconde liste (glossaires, recueils de mots, etc.), l'astérisque simple indique que la préface a été éditée en entier et l'astérisque double que seuls ont été pris en compte les passages pertinents de la préface.

1. Articles et ouvrages portant sur l'anglicisme

*ANONYME (1826) [Michel Bibaud], «Langue française», dans La Bibliothèque canadienne, t. 2, no 3, février, p. 115-119.

*ANONYME (1842) [Michel Bibaud], «Encore un mot sur le Manuel», dans L'Encyclopédie canadienne, journal littéraire et scientifique, vol. 1, no 7, Montréal, sept., p. 262-264.

**ANONYME (1864), «Revue bibliographique», dans Journal de l'Instruction publique, vol. 8, nos 6-7, Montréal, juin-juillet, p. 97-100.

**ANONYME (1882a), «Une poignée de belles choses», dans Le Saguenay, Chicoutimi, 3 juill., p. 4 et 14 août, p. 4-5.

*ANONYME (1882b), «Parlons français, S. V. P.!» dans Le Saguenay, Chicoutimi, 19 sept., p. 2.

**ANONYME (1882c), «Connaissances utiles», dans Le Saguenay, Chicoutimi, 26 sept., p. 3.

*ANONYME (1882d), «Le mot 'complexion' », dans Revue canadienne, t. 18, Montréal, sept., p. 561-562.

**ANONYME (1882e), «Le marquis de Lorne», dans Le Saguenay, Chicoutimi, 3 oct., p. 2.

*ANONYME (1882f), «La langue des Micmacs», dans Le Saguenay, Chicoutimi, 10 oct., p. 2; 31 oct., p. 2; 21 nov., p. 2 et 26 déc., p. 2.

*ANONYME (1882g), «Comment on parle aux États-Unis», dans Le Saguenay, Chicoutimi, 26 déc., p.3.

*ANONYME (1905a), «Le Bulletin du parler français. Notre langage», dans Le Progrès du Saguenay, Chicoutimi, 4 mai, p. 1.

*ANONYME (1905b), «Anglicisme», dans La Vérité, Québec, 25 nov., p. 155.

*ANTOINE (1902a) [Adjutor Rivard], «Le nouveau théâtre et la langue française», dans La Vérité, Québec, 15 mars, p. 3.

*ANTOINE (1902b) [Adjutor Rivard], «D'un auditorium et d'un business college», dans La Vérité, Québec, 13 sept., p. 3.

*B. (1902a), «À propos de 'cheniquer' », dans La Semaine religieuse de Québec, vol. 15, no 5, Québec, 20 sept., p. 73-74.

**B. (1902b), «Lettre ouverte à M. Firmin Paris à propos de 'cheniquer' », dans La Semaine religieuse de Québec, vol. 15, no 10, Québec, 25 oct., p. 147-150.

**B. (1902c), «Dernier mot à M. Firmin Paris au sujet de Cheniquer », dans La Semaine religieuse de Québec, vol. 15, no 14, Québec, 22 nov., p. 759-760.

*BLAIN DE SAINT-AUBIN, Emmanuel (1865), «Des locutions communes aux langues Française et Anglaise», dans Journal de l'instruction publique, vol. 9, no 12, Montréal, déc., p. 161-162.

*CHERCHEUR (1884), «Passation», dans La Patrie, Montréal, 14 avril, p. 2.

*D. (1902), «A propos de la 'Glane philologique' du 10 mai», dans La Semaine religieuse de Québec, vol. 14, no 42, Québec, 7 juin, p. 679-680.

DAVELUY, Ch[arles] (1902), «Les jeux», dans Bulletin du parler français au Canada, vol. I, no 4, déc., p. 63-64.

*DU PAYS, Louis (1903), «En français... pourquoi pas?», dans La Croix, Montréal, 12 juill., p. 2.

*FRANC (1902), «Corrigeons-nous», dans L'Événement, Québec, 22 mars, p. 5.

*FRANC-CANADIEN (1902), «Parlons français», dans L'Événement, Québec, 21 juin, p. 6.

*FRÉCHETTE, Louis (1895), «Toujours la langue», dans La Patrie, Montréal, 13 juillet, p. 1-2.

**LÉGARÉ, Ernest (1929), «Le français dans l'armée canadienne», dans Le Terroir, vol. 9, no 8, Québec, juin, p. 12-15.

*LORRAIN, Léon (1930), «La grande pitié du français au Canada», dans Le Devoir, Montréal, 18 janv., p. 6.

*SIRIUS (1902), «Causerie philologique», dans La Semaine religieuse de Québec, vol. 14, no 44, 21 juin, p. 707-710 et no 48, 19 juillet, p. 776-778.

[SOCIÉTÉ DU PARLER FRANÇAIS AU CANADA] (1903a), «L'anglicisme, voilà l'ennemi!», dans Bulletin du parler français au Canada, vol. 2, no 4, déc., p. 128.

*TACHÉ, Joseph-Charles (1923), «Porcupine Quills», dans Les Annales, vol. 2, no 3, Ottawa, mars, p. 2-3.

2. Glossaires, recueils de mots, manuels de bon langage portant entre autres sur l'anglicisme

*CARON, Napoléon (1880), Petit vocabulaire à l'usage des Canadiens-français, Trois-Rivières, Journal des Trois-Rivières (impr.), 63 pages.

**CLAPIN, Sylva (1894), Dictionnaire canadien-français, Montréal-Boston, C.O. Beauchemin et Fils, XLVI-389 pages (reproduction de l'édition originale par les Presses de l'Université Laval, Québec, 1974).

*CLAPIN, Sylva (1913), Ne pas dire mais dire. Inventaire de nos fautes les plus usuelles contre le bon langage, Worcester (Mass., É.-U.), Librairie J. A. Jacques, 182 pages.

**DIONNE, Narcisse-Eutrope (1909), Le parler populaire des Canadiens français, Québec, Laflamme et Proulx imprimeurs, XXIV-671 pages (reproduction de l'édition originale par les Presses de l'Université Laval, Québec, 1974).

**DUNN, Oscar (1880), Glossaire franco-canadien et vocabulaire de locutions vicieuses usitées au Canada, Québec, A. Côté et Cie (impr.), XXVI-199 pages (reproduction de l'édition originale par les Presses de l'Université Laval, Québec, 1976).

**MANSEAU, J.-A. (1881), Dictionnaire des locutions vicieuses du Canada avec leur correction, suivi d'un Dictionnaire canadien, Québec, J.-A. Langlais (libraire-éditeur), XII-119 pages.